BEP NAMUR: Les circuits-courts alimentaires et l’ancrage territorial

/BEP NAMUR: Les circuits-courts alimentaires et l’ancrage territorial
BEP NAMUR: Les circuits-courts alimentaires et l’ancrage territorial 2015-09-28T10:59:03+00:00

Project Description

Le secteur agricole est de plus en plus fragilisé : augmentation du prix des intrants, concurrence du marché mondial, investissements démesurés, etc. Le modèle conventionnel intensif n’est plus viable. Il a été mis en évidence, dans le cadre de plusieurs études[1], qu’une diversification des activités agricoles (développement de l’axe transformation et circuit court) notamment au travers du regroupement des acteurs du territoire favorise la résilience des exploitations et leur maintien.

Dans ce cadre, EcoRes travaille en collaboration avec le BEP pour renforcer leur expertise pour pouvoir accompagner efficacement le secteur et proposer une stratégie de développement durable.

Réalisations

Dans le développement de modèles de circuits courts alimentaires sur le territoire, EcoRes accompagne le BEP dans :

  • l’animation collective : identification des parties prenantes et mise en réseau des partenaires éventuels autour d’un projet spécifique. L’accompagnement de démarches multi-acteurs repose sur la facilitation de la connaissance entre acteurs, la création de conditions de dialogue favorables et l’expression des besoins et contraintes de chacun ;
  • La faisabilité technico-économique : étudier la faisabilité concrète du projet émergent d’un point de vue technique, juridique et économique.

Impact

Le BEP a mis en place un axe de développement du secteur agro-alimentaire et reçoit des demandes d’encadrement de la part de plus en plus d’entreprises en difficulté dans le secteur agricole.