Mask coronavirus brussels

//Mask coronavirus brussels
Mask coronavirus brussels 2020-08-11T10:01:14+00:00

Project Description

Fabrication de masques anti-projections

Une production solidaire et citoyenne assurée par des bénévoles bruxellois

 

 

Face à la pandémie du virus COVD-19 et pour pallier à la pénurie de masques, le consortium TRAVIE-ECORES-MAD a constitué en moins de 10 jours une ligne de production soutenue par la Région bruxelloise. Au premier appel, 1500 bénévoles se sont portés candidats pour assurer la couture des masques. Une production relocalisée, agile et évolutive, qui peut augmenter selon les besoins grâce à la solidarité citoyenne.

 

La ligne de production de masques anti-projections a été pensée selon une approche décentralisée et collaborative en Région de Bruxelles-Capitale. Une structure agile qui permet de respecter les mesures sanitaires prises par le gouvernement et de démultiplier le nombre de personnes pouvant produire des masques.  Les masques sont conçus en 2 temps :

  • L’entreprise de travail adaptée TRAVIE s’occupe de la prédécoupe des matériaux.
  • Les kits seront livrés par Urbike auprès d’un réseau de bénévoles pré-qualifiés qui assurent la couture chez eux.

 

Une fois les masques cousus, Urbike s’occupe de la récupération chez les bénévoles. Les masques seront ensuite ramenés chez TRAVIE pour être soumis à un contrôle de qualité. Les masques sont ensuite mis à disposition du gouvernement bruxellois qui s’occupe de les distribuer via Iriscare.

 

 

 

 

EcoRes a assuré la coordination du projet et veillé à le développer selon un modèle économique résilient.

 

 

 

 

Un projet durable et résilient

Le consortium a mis en place une chaîne de production collaborative et circulaire, qui présente de nombreux atouts :

  • C’est un projet collaboratif, initié par un consortium d’acteurs associatifs, institutionnels et entrepreneuriaux.
  • La production est relocalisée, produite par les citoyens locaux, et sociale (la pré-production (découpe des tissus, des élastiques, etc.) est réalisée chez TRAVIE avec des travailleurs handicapés).
  • La production est distribuée dans plusieurs lieux de production (1500). Les masques sont produits par des citoyens pour des citoyens, dans une approche solidaire.
  • Le projet est circulaire (les masques sont réutilisables) et les livraisons sont assurées en cargobike par Urbike (mobilité douce).

 

En outre, le processus de production peut s’adapter à des volumes évolutifs et est reproductible dans d’autres métropoles. Il est conçu dans une approche Open-source, mise à disposition pour d’autres initiatives au niveau belge et international.

 

Un projet qui démontre que l’économie durable et locale doit plus que jamais être développée pour favoriser la résilience de notre société en temps de crise, notamment pour les produits les plus indispensables à la vie et aux soins de santé.

 

Project Details

Categories: